• Ecoles du désapprendre

    Si l'école aime à proclamer sa fonction d'instrument démocratique de la mobilité sociale, elle a aussi pour fonction de légitimer, et donc, dans une certaine mesure, de perpétuer les inégalités de chances devant la culture en transmuant, par les critères de jugement qu'elle emploie, les privilèges socialement conditionnés en mérites ou en "dons" personnels. A partir des statistiques qui mesurent l'inégalité des chances d'accès à l'enseignement supérieur selon l'origine sociale et le sexe et en s'appuyant sur l'étude empirique des attitudes des étudiants et de professeurs ainsi que sur l'analyse des règles, souvent non écrites, du jeu universitaire, on peut mettre en évidence, par delà l'influence des inégalités économiques, le rôle de l'héritage culturel, capital subtil fait de savoirs, de savoir-faire et de savoir-dire, que les enfants des classes favorisées doivent à leur milieu familial et qui constitue un patrimoine d'autant plus rentable que professeurs et étudiants répugnent à le percevoir comme un produit social. Pierre BOURDIEU et Jean Claude PASSERON - Les héritiers.

  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Janvier 2006 à 22:33
    cher lecteur
    je t'ai répondu chez moi against...au sujet de mon livre. J'espère que mes Cris d'Amour et de Guerre sauront t'emmener aussi loin que j'étais quand je les ai hurlés...
    2
    Jeudi 19 Janvier 2006 à 22:42
    profusion - inégalités
    Si certaines personnes pouvaient avoir accès à des portes qui leurs sont fermées, le monde évoluerait..Hélas, certaines portes restent closes mais j'espere qu'elles s'ouvriront..Tous les soirs, j'ai un message de ta part, ça me touche bcp, un petit mot par ci par là, ça fait plaisir surtout après une journée épuissante..merci..bonne nuit ;)
    3
    Jeudi 19 Janvier 2006 à 23:08
    Héritage culturel
    Il me manque la compréhension de la fin "que professeurs et étudiants répugnent à le voir comme un produit social".. Autrement ce bout qui coince, ce qui est cité là, je suis d'accord, est une des facettes de la cause du déclin de l'école. Y'a pas si lgtps, une fillette légitime d'un coupe d'ouvrier est rentrée dans l'une des meilleures écoles de lettres modernes..Aucun autre bagage que celui des bancs du lycée donc..Comme quoi toute exception forte ne porte pas nécéssairement son poid dans la balance des généralités, et tout change avec les époques. Je te conseille le bouquin de Brighelli pour les autres faces de la régréssion éducative :)
    4
    Jeudi 19 Janvier 2006 à 23:10
    souhait
    Bonne nuit :)
    5
    Jeudi 19 Janvier 2006 à 23:41
    rien ..
    à dire sur ce texte, mais quel honneur! de découvrir la mise à jour de tes liens et aussi gallery ( lien chez moi) alors quand cet espace ? ..against-cexhib ..?:)))
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Vendredi 20 Janvier 2006 à 13:24
    Whowww j'aime
    Jouons de la l’art brut Artaud n’a pas d ‘école Il n’y a pas d’école de la folie Cassons le scientisme Et la folie sublime l’art Gainsbourg, Berger… D’ou la scolastique je la renie j’adore
    7
    Vendredi 20 Janvier 2006 à 14:17
    volcane
    merci de ton passage, je suis allé dans le même temps, moi aussi en ton univers déposer quelques mots-pensée. Amicalement
    8
    Vendredi 20 Janvier 2006 à 14:19
    Mrs green
    J'ai noté pour Brighelli. Merci de l'info, je suis assez avide de lecture... Pour le produit social je t'envoie demain un modeste énoncé de ce que j'ai entendu chez Bourdieu par "produit social". A bient^tot
    9
    Vendredi 20 Janvier 2006 à 14:21
    Agnese
    Si je reviens chez toi, c'est que j'ai toujours plaisir à y revenir. Quand je n'aime pas, je ne perds pas mon temps, le temps est beaucoup trop précieux. J'apprécie vraiment ton univers...
    10
    Vendredi 20 Janvier 2006 à 14:22
    pat
    toujours autant de plaisir à décrypter ton monde "souterrain". J'aime la profondeur de tes textes et je suis touché de ce que tu aimes ici à revenir.
    11
    Vendredi 20 Janvier 2006 à 14:25
    cexhib
    J'adore te lire, parce que cela me rappelle à l'idée que ton passage est souvent associé au fait que tu as mis à jour ton blog. Alors au plaisir de te lire s'ajoute la curiosité d'aller voir tes dernières créations. As-tu reçu mon dernier mail ? Dans la négative, Fais moi le savoir que je puisse te le renvoyer.
    12
    Vendredi 20 Janvier 2006 à 17:30
    against
    Petit bonsoir à mon... double intellectuel ;)...
    13
    cexhib
    Vendredi 20 Janvier 2006 à 18:01
    oui oui cet matin !
    attention :)))
    14
    Vendredi 20 Janvier 2006 à 19:05
    mails et comms.
    oui oui, bien reçu et déjà envoyé un mail-réponse ... concernant mes comm. une chose est claire, suis pas très livres, non.. les mots me manquent souvent, quand tu parts jeune de ton pays mais pas assez adulte et tu passes la moitié de ta vie ailleurs tu ne domines aucune langue vraiment, heuresement j'ai mes images pour me rattraper ! mais je lis et quand je lis j'aime l'écriture fluide et surtout celle où les adjectifs ne pouluent pas trop.. INCONU A CET ADRESSE de KRESSMAN TAYLOR reste une réference absolue... j'aime les oeuvres où les rapports à l'autre priment, (au delà de la romance) et tout ce que traite aux comportements de l'individu..simple, tout ce que trouves dans mes créations ! (ce comm était à lire avec mon accent de Tos!)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :